Fallou Dieng se remarie avec Mada Ndaw

fallou-diengL'Observateur.sn - Le chef d’Etat major des Ambianceurs, Fallou Dieng, a retrouvé chaussure à son pied. L’auteur de «Maana» a passé la corde au cou de la belle Mada Ndaw, dimanche dernier. La cérémonie a eu lieu aux Hlm Grand-Yoff en présence des représentants des deux familles Ndaw et Dieng. «Maana, yenna bari maana…maana Mada Ndaw maana, group Thioub maana.» Ceux qui ont écouté attentivement le tube de l’été de Fallou Dieng, ont fait attention à ce passage de la chanson. En tout cas, Fallou Dieng a voulu brouiller les pistes, en citant le nom de tout le monde et en reléguant à la dernière position le nom de celle qui sera sa douce moitié. Maguette Ndaw dite Mada. Histoire de ne pas éveiller les soupçons sur les dessous de son «Maana». En effet, c’est avec cette Mada Ndaw, qu’il cite à la fin de la chanson, que Fallou Dieng s’est marié dimanche dernier.
Ainsi, ses multiples tournées au pays de Barack Obama viennent de livrer tous leurs secrets. Car celle que l’on décrit comme «une belle femme, élancée, de teint clair, femme modèle» vit aux Etats-Unis depuis plusieurs années. C’est aux Usa que les deux tourtereaux se seraient connus. Avant qu’ils ne passent à la vitesse supérieure. Selon des témoins qui avaient pris part à cette cérémonie, tout s’est passé dans la plus grande sobriété et dans la discrétion la plus totale. C’était du «Tack Goor» (mariage sans festivités). Il faut rappeler que Fallou Dieng est à son troisième mariage. Après son deuxième divorce, Fallou a préféré retourner auprès des siens. Il vivait précisément chez sa grande sœur. «Kou xamoul foo dieum déloul fanga diougué (si tu ne sais plus où tu vas, retourne d’où tu viens)», expliquait-il à notre confrère de «Dakar life» avant d’ajouter : «J’avais besoin de me remettre en question, mais surtout de me ressourcer auprès des miens.» Le titre-phare «maana» nous apprend que : «Maana était jadis un grand lutteur que personne ne pouvait terrasser dans l’arène. C’est ainsi que nos aïeux ont commencé à utiliser son nom pour montrer la véracité ou non d’une parole. Par exemple, lorsque quelqu’un raconte des histoires douteuses, on lui dit : «Sa wakh bi yanouwoul maana.» Nos tentatives d’entrer en contact avec Fallou Dieng sont restées vaines. Heureux ménage Monsieur et Madame Dieng et beaucoup d’enfants «you am maana».


Source : l'observateur.sn


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

SENEGAL Mariage Mariage pour tous les styles. Trouvez la vôtre.

location salles reportages invitations couture senegalaise
decoration de mariage habillement coiffure mariage senegalais agences evenementielles au senegal

Nous Contacter Du lundi au Samedi de 9h à 19h.Tél : 33 865 03 32

nous contacter