Le Grand Lavage ou "Sangou Sét"

le grand lavageA - Qui doit procéder au grand lavage ?
Avant de pouvoir faire la prière (Taxawal diouli), le musulman doit s'être purifié de toute souillure dite majeure (sobé bu mag) :
- après des rapports sexuels,
- après un rêve « mouillé »,
- après les menstrues (règles),
- après les lochies (pertes de sang après accouchement),
- lorsqu'un non musulman se convertit à l'islam, etc...

Lire la suite : Le Grand Lavage ou "Sangou Sét"

LE Baptême ou "Nguinté", "Toudou doom" : Comment baptiser un bébé musulman ?

bebe-senegalaisLe premier musulman né parmi les ANSARS (les habitants de Médine qui ont accueilli le Prophète, Paix sur lui, lors de son "hégire") s'appelle : NOHMAN IBN BACHIR.

Et le premier bébé à naître parmi les mouhadjiriines (les mecquois et compagnons du Prophète qui ont émigré avec lui à Médine) s'appelle : ABDOULAAHI IBN ZOUBEIR, Il est né à Khouba, à Médine.

Lire la suite : LE Baptême ou "Nguinté", "Toudou doom" : Comment baptiser un bébé musulman ?

Porte-bonheur ou poisse : Ces croyances qui ont la vie dure

poisseLa dépendance des musulmans à des croyances traditionnelles telles croiser en premier un homme ou une femme frise l’irrationalité. Certaines personnes retournent ou changent de chemin si elles aperçoivent sur leur itinéraire le genre qui ne leur porte pas chance.

Le quai de débarquement de Hann-plage fourmille, ce vendredi 20 août 2010, à 10 heures. De grosses houles s’écrasent sur le virage. L’eau rosse violement le mur du hangar. La brise balaie la

Lire la suite : Porte-bonheur ou poisse : Ces croyances qui ont la vie dure

Sommes-nous de bons croyants ? - Traditions et religion : Les Sénégalaises entre « moussor » et voile islamique

femmes-voileesEntre porter le voile islamique ou le foulard traditionnel appelé « moussor » en wolof, les femmes sénégalaises choisissent toujours le mouchoir de tête qui est liée à leur goût et qui semble leur donner une certaine protection. Si porter le foulard constitue une continuation d’un legs et la perpétuation d’une pratique, le voile n’est rien d’autre qu’un acte d’adoration de Dieu qui a ses exigences que beaucoup de femmes ne sont pas prêtes à adopter.

Dans l’atelier de tailleur où elle exerce en tant qu’apprenti, Mame Marième ne passe guère inaperçue. Vêtue d’un beau boubou blanc assorti d’un foulard vert, la jeune femme se distingue par le voile blanc qui recouvre entièrement sa chevelure.

Lire la suite : Sommes-nous de bons croyants ? - Traditions et religion : Les Sénégalaises entre « moussor » et...

Carême : Belle- famille et corvée du sucre

sucreDe façon traditionnelle, les personnes se font l’obligation de donner un certain nombre de kilogrammes de sucre à leur belle-famille. Cette tradition est un  témoignage de respect, d’affection entre deux familles qui sont unies par l’alliance. Mais malheureusement de nos jours, cette pratique tend à perdre son sens authentique avec de nouveaux comportements des différents acteurs.

Selon une tradition de notre pays, le beau-fils apporte du sucre à ses beaux parents en prévision de leur rupture de jeûne. Sans en être une obligation, ce rituel renforce les liens entre les personnes.

Lire la suite : Carême : Belle- famille et corvée du sucre

Divorce -Polygamie

divorce"La polygamie a été mentionnée à deux reprises dans le Coran (sourate Al-nissa 2 et 129). Dans le premier verset, la polygamie est autorisée pour éviter l'injustice, dans le second il est affirmé que le polygame, quelque soit sa bonne volonté, ne peut être qu'injuste "vous ne parviendrez jamais à être équitables entre vos femmes quelle que soit votre bonne volonté"(129). Par ailleurs, la femme peut elle même refuser la polygamie, il suffit qu'elle en fasse une condition au moment du mariage".
(Extrait de "Guide des droits de la femme en Mauritanie", réalisé par MINT ABDEL WEDOUD, Irabiha avec la collaboration de l'Imam OULD TAH, Hamden et le concours financier de l'Ambassade des USA à Nouakchott-p.8).

Lire la suite : Divorce -Polygamie

Log In or Register

User Registration
or Annuler